Gisement de déchets pouvant être valorisés en France

2020-NG-Gisement_de_d%C3%83%C2%A9chets_p

Source : ADEME - Déchets chiffres-clés 2020

Définition

Ce graphique représente les volumes de déchets organiques (biodéchets ou déchets putrescibles) collectés par le service public (ménages, petites entreprises) ainsi que les volumes générés par les « gros producteurs »). Ces déchets peuvent faire l’objet d’une valorisation organique (compostage) ou énergétique (méthanisation) par le biais d’une collecte et/ou d’un système de tri adapté.

Analyse

Des mesures spécifiques visent à une meilleure collecte de ces déchets à fort potentiel de valorisation. En 2017, 125 collectivités ont mis en place une collecte séparée des biodéchets pour les ménages et/ou les professionnels. Près de 4 millions d’habitants sont concernés. Depuis le 1er janvier 2012, les entreprises qui produisent ou détiennent une quantité importante de biodéchets ont l’obligation de les trier et de les faire valoriser dans des filières adaptées de compostage ou de méthanisation.

La loi sur le gaspillage alimentaire prévoit la généralisation du tri à la source des biodéchets à l’horizon 2023.

Télécharger l'indicateur en intégralité

Image1.png
Image2.png