Filières de production de biogaz en Europe

Ce jeu de donnée donne la production de biogaz pour les principaux pays producteurs européens, selon les procédés utilisés. Le biogaz est produit par les matières organiques en l'absence d'oxygène. Il peut être produit dans les ISDND (installations de stockage des déchets non dangereux), dans les stations d’épuration des eaux usées, ou à partir des résidus organiques de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire (ici : « Autres biogaz»). Le biogaz thermique, lui, est issu d'un traitement par pyrolyse ou par gazéification de la biomasse solide.

Source : Eurobserv’ER (2021)

Analyse

A l'échelle de l'Union européenne en 2020, la production d'énergie à partir de biogaz (de fermentation anaérobie et de procédés thermiques) reste stable à 14,7 Mtep. Cette atonie, observable depuis 2017, a plusieurs causes : la mise en place de réglementations plus limitatives concernant l’utilisation des cultures alimentaires pour la production de biogaz, la limitation de la puissance allouée aux appels d’offres d’électricité biomasse, et des conditions de rémunération de l’électricité biogaz moins incitatives qu'auparavant. 


Les productions nationales sont contrastées. Grâce à une politique volontariste, l'Allemagne est le principal producteur de biogaz en Europe avec 7745 ktep produit en 2020 (soit plus de la moitié de la production européenne). Cette production est essentiellement réalisée à partir des résidus d’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire. L'exemple de l'Allemagne montre qu’il existe un potentiel important de production de biogaz en Europe. Quelques pays ont une croissance de production significative, comme la France (3ème pays européen avec une croissance de production de 16,5%), ou le Danemark (29%). 


Le principal mode de valorisation du biogaz dans l'UE reste la production d'électricité : 55,7TWh en 2020 pour l'UE à 27.

Accéder aux données en Open Data