Evolution des prix
du gaz naturel sur
les principales
zones de marché

Ce graphique représente l’évolution des prix de gros du gaz naturel sur les trois principales zones de marché : l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord et l’Asie du Sud-Est (assimilée au Japon).

Sources : SDES, World Data Bank, Energy Information Administration (2020)

Analyse

Jusqu’en 2009, les tendances globales sur les 3 zones étaient plutôt en phase. Puis, une réelle divergence est apparue. D’une part le prix du gaz en Asie s’est envolé principalement suite aux conséquences de la catastrophe de Fukushima, d’autre part l’essor du gaz naturel non conventionnel aux Etats-Unis explique la baisse durable des prix sur le continent américain. Dans ces circonstances, le spread entre ces deux marchés a atteint un niveau record de 39,05€/MWh en 2012.

 

Depuis 2016, les prix du GNL en Asie ont pratiquement été divisés par deux. Ceci est principalement dû à l’indexation de nombreux contrats à long terme sur les prix du pétrole qui ont perdu 50% de leur valeur en 6 mois, et la chute de la demande due à un hiver très doux. Après avoir connu une augmentation, le prix du pétrole en Bourse est désormais à la baisse depuis octobre 2018. Ceci s’explique notamment par une offre surabondante provenant de la Russie et de l’OPEP faisant chuter le prix du baril et par conséquent le prix du gaz, ce dernier étant indexé sur le prix du pétrole.

 

La crise sanitaire mondiale due au COVID-19 a accéléré cette tendance de surabondance de l'offre, ce qui a fait chuter les prix du gaz européen et américain a des niveaux historiquement bas. Suite a cette crise et avec la reprise de l'ensemble de l'économie mondiale, les prix sont remontés pour atteindre des valeurs plus courantes sur les trois zones de marché avec une augmentation plus conséquente en Europe.

Accéder aux données en Open Data